CSO, tout savoir sur le concours hippique

Le CSO (saut d’obstacles) est le sport équestre olympique le plus connu dans le monde. Il se déroule sur une aire délimitée sur laquelle sont posés des obstacles dont les barres sont mobiles, afin qu’elles tombent si elles sont touchées par le passage du cheval. Le but est de passer ces obstacles dans un ordre prédéfini et imposé, et dans le temps le plus rapide possible.

Histoire et généralités du CSO

L'histoire du saut d’obstacles à cheval remonte au temps des chasses à courre en Angleterre et sur le continent européen ; ces dernières obligeaient les cavaliers à franchir tous les obstacles se trouvant sur leur passage. C’est vers la fin du XIXe siècle que les chasses à courre connaissent leur apogée et deviennent très populaires et, en parallèle, on commence à organiser des courses d’obstacles et des concours hippiques.

La première compétition d’obstacles connue se déroula en Irlande en 1865. En France, il faut attendre 1870 pour la première épreuve organisée. La discipline entre dans les épreuves des Jeux olympiques en 1900.

Règlement du concours hippique

La FEI (Fédération Équestre Internationale) fait une mise à jour tous les ans des règles internationales, que chaque pays tente de suivre au plus près.

En CSO, il existe deux catégories de règles qui forment la base :

  • Le temps : il existe pour chaque parcours un temps maximum à ne pas dépasser ; si ce dernier est dépassé, le cavalier se verra pénalisé d’1 point par seconde. Autre règle, dans une épreuve simple sans barrage, le cavalier gagnant sera celui qui aura eu le moins de pénalités sur les obstacles et le plus rapide ; dans une épreuve avec barrage, le premier tour doit être fait sans faute d’obstacle et sans dépassement de temps, puis au deuxième tour, le barrage. Le gagnant sera celui avec le moins de pénalités d’obstacles et le plus rapide.
  • Les pénalités d’obstacle : chaque obstacle doit être franchi sans faute, les trois fautes retenues sont une ou plusieurs barres tombées (4 points de pénalités), un refus du cheval de sauter en s’arrêtant juste devant (4 points pour le premier refus, 4 points pour le second et élimination pour le troisième refus) et une dérobade en amont de l’obstacle qui sera considérée comme un refus. Bien sûr, on pourra ajouter aux erreurs la chute du cavalier et/ou du cheval qui sera elle éliminatoire.

Pour aller plus loin, il existe deux types de barème de jugement, le barème A, décrit ci-dessus, qui est le plus souvent utilisé, et le barème C, qui transforme les points de pénalité pour une chute de barre en secondes, venant s’ajouter au temps du parcours (8 secondes par barre), les refus ou dérobade ne sont pas comptabilisés, car déjà pénalisants en temps pour le cavalier, puis élimination appliquée pour 3 refus ou pour une chute. Le cavalier au temps le plus bas gagne.

On pourra citer ensuite un grand nombre de types d’épreuves, chacune prendra en compte le barème A ou C, puis des règles spécifiques viendront s’y greffer :

  • épreuve classique
  • épreuve avec barrage
  • épreuve en deux manches
  • épreuve à barrage immédiat
  • épreuve de vitesse
  • épreuve à barème A à temps différé
  • épreuves en deux phases
  • épreuve de puissance
  • épreuve par équipe
  • coupe des nations
  • en relais
  • épreuve à difficultés progressives
  • épreuve du champion
  • épreuve “choisissez vos points”
  • épreuve contre la montre
  • épreuve “choisissez votre itinéraire”
  • épreuve derby
  • épreuve de combinaisons

Parcours de CSO

Le parcours d’une compétition de CSO se déroule dans un espace clos appelé “piste”, extérieur ou intérieur, sur sable ou sur herbe. Un parcours est composé d’obstacles variés, des simples, des doubles, des combinés, des murs ou encore des rivières...Chaque obstacle ayant son numéro d’ordre de passage par le cavalier, cet ordre est tracé par le chef de piste ; par contre, le cavalier est libre du tracé qu’il fera entre deux obstacles, sans bien sûr devoir faire de boucle.

Compétition de concours hippique

Si l’on met de côté les petites compétitions d’hiver, organisées par le centre équestre du coin pour leur cavalerie et celle des centres alentours, il existe plusieurs types de compétitions officielles, les nationales appelées CSO (Concours de Saut d'obstacles) et deux internationales, appelées CSI (Concours de Saut International), gradué de 1 à 5 “*” (étoiles) et CSIO (Concours de Saut International Officiel), gradué également de 1 à 5 “*” ; ces dernières représentent le plus haut niveau, chaque pays ne peut en organiser que deux par an, un indoor et un outdoor.

Bien sûr, on ajoutera à ces épreuves les championnats internationaux avec les championnats continentaux, la coupe du monde, le Global Champions Tour, la coupe des nations, les championnats du monde et bien entendu, les Jeux olympiques.

Les races pour le CSO

Le CSO est un sport équestre pour des chevaux alliant agilité, vitesse et puissance. Les races de chevaux les plus courantes correspondant à ces critères sont pour les chevaux :

Et pour les poneys de sport, parmi les plus utilisés pour la discipline :

Acheter un cheval de CSO : LeCavalier.fr vous propose sur son site un grand nombre d’annonces de chevaux de CSO à vendre, de toutes races et de tous niveaux. Venez les découvrir sur nos pages et acheter un cheval, celui de vos rêves !

Chevaux de Saut d’obstacles CSO à vendre

Ponette C pleins papie...
New forest - 2 ans
3 100 €

Ponette D pleins papie...
New forest - 3 ans
2 900 €

Ponette D pleins papie...
New forest - 11 ans
2 900 €

HONGRE PRET 130/135
BWP - 12 ans
20 000 €

jument
Anglo arabe - 13 ans
5 000 €

Plus de chevaux de Saut d’obstacles CSO à vendre

A découvrir également